<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 ">
Retour à la page principale

Quand rentrée rime avec anxiété : Gérer son stress pendant une année scolaire comme aucune autre

Featured Image

Habituellement, le début de l’année scolaire est surtout une source d’enthousiasme (et d’un peu de nervosité). Cependant, la rentrée de cette année est plutôt marquée par l’anxiété, l’inquiétude et la peur qui entourent la pandémie actuelle.

Tout d’abord, rappelons-nous qu’il est tout à fait justifié de ressentir ces émotions, car la période que nous traversons est tout sauf normale. Nous n’avons jamais vécu d’expérience semblable sur laquelle nous baser pour guider nos sentiments et nos gestes. Alors on doit suivre la vague. Acceptez vos craintes, votre anxiété et vos inquiétudes. Ensuite... faites-vous un plan d’action pour gérer ces émotions. Après tout, parents et enfants souhaitent tous que cette année scolaire soit merveilleuse et agréable.

Nous allons donc créer un plan pour vous aider à adopter la bonne attitude.

Parlez avec votre enfant.
Nous avons souvent le réflexe de protéger nos enfants en cachant notre stress et de nos inquiétudes, mais la situation actuelle les touche aussi. Pour commencer, il est bien de parler avec votre enfant pour voir si certaines choses l’inquiètent particulièrement en ce début d’année scolaire. Plutôt que de vous concentrer sur ses inquiétudes ou ses peurs, posez des questions ouvertes, par exemple : « Comment te sens-tu face à la rentrée? » ou « Est-ce qu’il y a quelque chose qui te tracasse? ». Soyez honnête sur ce qui se passe, présentez les faits, et essayez de diminuer les inquiétudes et la peur en mettant l’accent sur les moyens que votre enfant et l’école prennent pour s’assurer que les cours se déroulent en toute sécurité.

Reprenez le contrôle sur certaines choses.
Une façon efficace de reprendre le contrôle est de mettre en place une nouvelle routine (même si tout n’est pas amusant). Habituez-vous aux nouveaux gestes : prendre le masque le matin, utiliser du désinfectant pour les mains à l’école et au retour à la maison, ne pas partager les repas, garder une distance avec les autres enfants et les enseignants, mettre les vêtements sales dans un sac de plastique en rentrant, etc. Vous pouvez même rédiger une liste des choses à faire et vous exercer à suivre votre nouveau rituel du matin à quelques reprises pour que vous et votre enfant soyez plus détendus.

Répétez après moi : les enfants sont plus solides qu’on le pense.
Étude après étude, la même conclusion demeure : de toutes les personnes exposées à des événements traumatisants, ce sont les enfants qui ont tendance à s’adapter le plus facilement. Le cerveau des enfants est plus malléable que celui des adultes, et les jeunes sont donc plus enclins à enregistrer de nouvelles informations. Cela peut les aider à s’adapter plus facilement à un environnement qui évolue rapidement. Bien sûr, ce n’est pas la même chose pour tous, car chaque enfant est différent. Si votre enfant est très inquiet ou craintif, reconnaissez ses sentiments et discutez avec lui de ce qui l’aiderait à se sentir mieux (p. ex., faire une partie des cours à la maison ou, s’il s’agit d’un jeune enfant, l’accompagner aux premiers cours). Réfléchissez à la réaction que votre enfant a eue face à la pandémie et adaptez votre approche en fonction de cette expérience pour aborder ce nouveau changement dans sa routine.

Ah, et n’oubliez pas que vous avez besoin de soutien, vous aussi!

Puisque TOUS les parents d’enfants d’âge scolaire vivent la même chose en ce moment, vous connaissez probablement quelqu’un qui vous comprend. Parlez à d’autres parents qui comprennent comment vous vous sentez et qui sont prêts à vous écouter. Vous pouvez aussi parler à un ami qui vous aide à penser à autre chose. Permettez-vous de demander de l’aide aux autres. Prenez soin de vous-même, autant que possible : mangez bien, prenez l’air, faites du sport et reposez-vous.

 

N’oubliez pas que vous n’avez pas à tout faire seul. Même si vous avez l’habitude de tout affronter sans aide, nous vivons une époque différente où la « normalité » a été jetée par la fenêtre. Discutez en famille de la nouvelle année scolaire, de ce que vous ressentez et de ce que vous pouvez faire pour que cette année soit mémorable... dans le bon sens du terme!

Tout d’abord, rappelons-nous qu’il est tout à fait justifié de ressentir ces émotions, car la période que nous traversons est tout sauf normale.

Retour à la page principale

Abonnez-vous à Construire notre résilience par BEACONMC

Recevez les dernières nouvelles sur tout ce qui touche la santé mentale, par courriel chaque mois!