<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 ">

Votre esprit sain

Le mal du pays est réel. Voici quelques conseils pour commencer à vous sentir mieux.

Publié par Priya Sholanki, MSW, RSW on 18 sept. 2018 10:20:00

Une jeune personne incline la tête vers le bas avec un air mécontent.

Le mal du pays est réel, et il peut vous frapper fort.

Pleurez-vous lorsque vous parlez avec votre famille ou envoyez-vous un texto à votre meilleur ami de chez vous chaque fois que vous le pouvez ? Restez-vous debout tard pour regarder les photos de l’été dernier ou comptez-vous les jours avant votre prochaine visite ? Ces actions peuvent toutes être des façons dont le mal du pays se manifeste. Et elles peuvent vous faire sentir triste, frustré et seul.

Cela peut vous empêcher de vous connecter à votre nouvelle vie et à de nouvelles opportunités pendant vos études.

Si vous éprouvez de la difficulté avec ces sentiments, voici quelques conseils pour vous aider à aller de l’avant.

  1. Donnez-vous le temps de vous adapter. Il est normal d’avoir des sentiments mitigés lorsque vous quittez votre domicile pour une période prolongée. Vous êtes loin de votre routine confortable, et vous vous sentez peut-être effrayé ou intimidé. Vous ne vous êtes pas encore familiarisé avec votre nouvelle situation.

    Rappelez-vous que ces sentiments sont temporaires. Ils vont passer.
  1. Pas maintenant, maman. Établissez des limites avec votre famille et vos proches. Si vous parlez tous les jours et que vous craquez chaque fois qu’ils vous disent, « Tu me manques », il n’y a rien de mal à demander de la place – et à leur demander d’arrêter de le dire. Assurez-leur que le sentiment est réciproque, mais que vous n’avez pas besoin de l’entendre à chaque fois.

  2.  Ajoutez des soins personnels à vos nouvelles routines. Aller au gymnase, aller courir ou rejoindre une équipe de sports récréatifs vous aidera à vous sentir mieux physiquement et vous donnera de nouvelles occasions de rencontrer des gens. Si vous le pouvez, préparez-vous un bon repas maison au moins une fois par semaine et, invitez peut-être de nouveaux amis à tenir un repas-partage.

    Si vous avez vraiment une journée difficile, donnez-vous une soirée personnelle, voire une journée entière. Restez en pyjama et regardez à la télé, lisez un livre pour le plaisir ou donnez-vous simplement le temps de vous sentir triste.


    4.
    Socialisez ! Cela peut paraître intimidant, c’est vrai. Mais souvenez-vous que tout le monde autour ressent la nostalgie, mais à différents degrés. Si tout le monde semble avoir déjà trouvé des amis, ce n’est pas vrai.

     Demandez si vous pouvez participer. Jouez au frisbee, avec un groupe d'étude ou dans un club universitaire. Démarrez des conversations à la bibliothèque, au café ou dans une salle commune.

    5. N'oubliez pas pourquoi vous êtes loin de chez vous. Si vous manquez de tout chez vous et que vous vous sentez dépassé, rappelez-vous simplement pourquoi vous êtes là. Vous êtes venu à l'école avec un objectif, alors concentrez-vous sur celui-ci. Collez une note à votre miroir en vous rappelant quelque chose pour laquelle vous êtes reconnaissant. N'oubliez pas que tout le monde n'a pas l'opportunité que vous avez maintenant.

    6. 
    Essayez quelque chose de nouveau. Y a-t-il quelque chose de nouveau que vous avez toujours voulu faire ? Commencez à tricoter, faites-vous tatouer, essayez différents aliments, apprenez à jouer de la guitare. Pendant que vous êtes à l’école, c’est le moment idéal pour essayer de nouvelles choses ou apprendre un nouveau passe-temps. Et il est probable que vous rencontriez des amis ayant les mêmes intérêts sur le campus.

    7.  Demandez de l’aide si vous en avez besoin. Se sentir nostalgique est très probablement temporaire et ne constitue généralement pas un grave problème de santé mentale. Si vous avez le mal du pays chaque année, rappelez-vous que votre séjour à l’école est temporaire. Pensez au-delà de ce moment.

Mais si les sentiments d’être déconnecté ou isolé ne disparaissent pas après plusieurs semaines, il est possible que cela provoque la dépression ou de l’anxiété. Il peut être utile de contacter des services de conseil et de soutien sur le campus pour parler avec quelqu'un. Ils sont expérimentés et peuvent vous recommander davantage de façons de vous sentir chez vous dans votre nouvel environnement.


Articles connexes

Sujets: éducation postsecondaire

BEACON est pris en charge pour de nombreux Canadiens.

Vérifiez auprès de votre employeur ou de votre prestataire de régimes d’avantages sociaux pour savoir comment accéder à la thérapie numérique BEACON à un prix réduit ou sans frais.

Demandes concernant les médias

Pour plus d’informations relativement à la couverture de presse ou médiatique, ou pour organiser une entrevue, veuillez nous envoyer votre courriel ci-dessous et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Abonnez-vous ici!

Articles récents