<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 ">
Retour à la page principale

Les troubles de santé mentale au féminin

Featured Image

Un regard sur les problèmes de santé mentale qui touchent les femmes.

Selon les statistiques, la COVID-19 impose un fardeau disproportionné sur la santé mentale des femmes et elles pourraient continuer d’en subir les contrecoups bien après la pandémie. Pourquoi? Et que pouvons-nous faire pour protéger et améliorer la santé mentale des femmes? Elles ne sont pas seules; nous faisons tous partie de la solution.

Les problèmes de santé mentale touchent les hommes et les femmes, mais pas dans la même mesure.
Des recherches indiquent que les troubles de santé mentale ne sont pas vécus de la même façon chez les hommes et les femmes. Par exemple, l’Association américaine de psychiatrie a révélé que les femmes ayant reçu un diagnostic de dépression, de trouble anxieux généralisé, de trouble de stress post-traumatique ou de trouble panique sont deux fois plus nombreuses que les hommes. (Il reste à savoir si cette statistique est influencée par la sous-déclaration des diagnostics chez les hommes.)

Bien que les changements hormonaux puissent porter atteinte à la santé mentale des femmes tout au long de leur vie – de la puberté à la période postnatale –, le taux plus élevé de troubles mentaux chez les femmes ne s’explique pas uniquement par l’aspect biologique. Certains événements de la vie et facteurs culturels entraînent davantage de répercussions sur les femmes que sur les hommes et laissent des traces profondes sur le plan émotionnel. Voici quelques exemples :

  • Responsabilités accrues. Les recherches démontrent constamment que les femmes s’occupent davantage des tâches domestiques et de leurs enfants que les hommes, même si elles travaillent à temps plein. Après la crise de la COVID-19, on s’attend à ce que les femmes soient moins nombreuses à retourner travailler à temps plein en raison de responsabilités accrues liées à la garde des enfants. En effet, un rapport récent laisse entendre que les femmes représentaient environ 45 % des personnes touchées par une baisse du nombre d’heures de travail durant la période de ralentissement et ne représenteront que 35 % des personnes qui verront leur nombre d’heures de travail augmenter pendant la reprise des activités.
  • Rôles traditionnellement associés aux femmes. Les stéréotypes sexistes (p. ex., prendre soin des autres, faire le ménage et la cuisine) ajoutent au stress des femmes et leur donnent l’impression qu’elles exercent peu de contrôle sur les décisions importantes de leur vie. De plus, l’exigence de porter plusieurs chapeaux qui est imposée à de nombreuses femmes peut exacerber leur stress et accroître le risque de souffrir de problèmes de santé mentale.
  • Apparence. Selon l’Association canadienne pour la santé mentale, 70 % des femmes (contre 35 % des hommes) suivent un régime. Bien que les messages positifs sur l’image et la diversité se multiplient dans les médias, les filles et les femmes continuent de recevoir des commentaires sur leur apparence tout au long de leur enfance et de leur vie adulte. Cette pression sociale du corps « parfait » nuit à l’estime de soi de nombreuses femmes et entraîne l’augmentation des taux d’anxiété et de troubles de l’alimentation.

Les femmes aux prises avec des troubles de santé mentale qui demandent de l’aide continuent de se buter à des obstacles.
Trop souvent, les préjugés sociaux, le manque de soutien et le sentiment de honte ou de culpabilité empêchent les femmes de demander l’aide dont elles ont besoin. De plus, les mères de famille font souvent passer les autres en premier, faisant de leur santé mentale et physique la dernière de leurs priorités.

Les importants facteurs sociaux et culturels ne se changent pas du jour au lendemain; c’est pourquoi nous devons continuer à parler de cet enjeu et à en faire une priorité. Mettre en lumière la santé mentale des femmes pourrait en encourager plusieurs à exprimer leurs émotions et à obtenir le traitement dont elles ont besoin.

Mettre en lumière la santé mentale des femmes pourrait en encourager plusieurs à exprimer leurs émotions et à obtenir le traitement dont elles ont besoin.

Retour à la page principale

Abonnez-vous à Construire notre résilience par BEACONMC

Recevez les dernières nouvelles sur tout ce qui touche la santé mentale, par courriel chaque mois!