Conseils pour favoriser des conversations importantes sur la santé mentale et les PANDC

HRAlors que la pandémie sanitaire mondiale bat toujours son plein dans la plupart des pays du monde, nombreux sont ceux qui ressentent les effets de l’isolement et de l’incertitude sur leur santé mentale.

De plus, au cours de l’année 2020, de nouveaux mouvements ont mis en évidence la nécessité de parler des questions relatives à la diversité et à l’inclusion ainsi que l’importance d’amplifier la voix des communautés marginalisées et PANDC. Puisque ces deux événements majeurs influencent nos cultures sociales et organisationnelles, il est temps de parler de la santé mentale des PANDC. Comment peut-on résoudre les problèmes de santé mentale auxquels la communauté PANDC est confrontée, et de quelle façon peut-on aborder les conversations importantes que nous nous devons d’avoir au travail? Voici les conseils de nos experts :

Identifier les problèmes spécifiques auxquels les communautés PANDC sont confrontées.
Tout d’abord, que savons-nous de la communauté PANDC et des problèmes de santé mentale qui la touchent? Nous savons que le racisme et la discrimination systémiques peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé mentale. Les employés qui s’identifient à la communauté PANDC peuvent subir un traumatisme résultant du racisme, des préjugés ou même de l’exposition au racisme présenté dans les médias. Comme tout traumatisme, les symptômes peuvent se manifester de plusieurs façons : difficultés de concentration, incapacité à se sentir en sécurité ou difficultés dans les relations interpersonnelles au travail. L’histoire de chacun est cependant différente et chaque membre PANDC a vécu ses propres expériences, il serait donc utile de commencer par se renseigner sur ces histoires. Le stress culturel est un autre défi auquel la communauté PANDC fait face et qui peut se manifester par de l’anxiété et de la dépression ou être exprimé avec colère ou frustration. La stigmatisation et la peur d’être jugé, ainsi que l’accès au soutien sont d’autres facteurs dont on doit tenir compte pour comprendre les défis spécifiques auxquels la communauté PANDC est confrontée.

Comprendre comment la culture influence la perception de la santé mentale.
Les différentes cultures ont une compréhension de la santé mentale et une façon d’en parler différente. Dans certaines cultures, on encourage davantage l’ouverture et on accepte mieux de montrer sa vulnérabilité. Dans d’autres, on peut entendre qu’il est honteux d’être vulnérable en public. En raison de la stigmatisation associée au fait de parler de santé mentale, les minorités peuvent souvent souffrir en silence et affronter leurs problèmes sans aide. Les croyances et les valeurs traditionnelles influenceront la façon dont nous abordons les sujets liés à la santé mentale et le fait d’être conscient de ces différences contribuera à encadrer les conversations indispensables au travail. 

Créer un environnement psychologiquement sécuritaire.
Pour les dirigeants, créer un environnement psychologiquement sécurisant signifie créer un espace sûr où les employés se sentent libres de partager leurs opinions, pensées, idées, défis et autres. Cela crée l’inclusion et permet de valoriser la diversité des employés au sein d’une organisation. Pour progresser, l’apprentissage mutuel est essentiel et ne peut se faire que dans un environnement psychologiquement sécuritaire et sincère; de plus, ce type d’environnement améliore les performances et permet des discussions ouvertes sur la santé mentale quand elle devient un sujet de préoccupation. Il est important de connaître la différence entre la diversité, l’inclusion et l’appartenance et de savoir comment les favoriser. Lorsqu’un employé se sent « inclus » et que l’organisation pour laquelle il travaille donne la priorité à l’inclusion, il en résulte une sécurité psychologique où la peur de parler de nos réalités est éliminée.

Reconnaissez vos propres difficultés.
En tant que dirigeant, vous contribuerez à éliminer les stigmates et à encourager les discussions autour de la santé mentale en parlant de vos propres luttes. Les employés se tourneront vers vous pour que vous entamiez la conversation lorsqu’ils ne seront pas à l’aise de le faire. Le fait d’admettre votre vulnérabilité et de parler ouvertement de votre parcours suscitera l’ouverture et favorisera une meilleure compréhension entre les employés. Reconnaissez que la santé mentale est aussi importante que la santé physique, et que si nous pouvons parler ouvertement de problèmes physiques, nous devrions appliquer cette même logique aux questions de santé mentale. Un dirigeant qui démontre de la vulnérabilité, démontre de l’humanité et du courage, un exemple à suivre.

Promouvoir publiquement toutes les ressources disponibles au travail.
Il est important de mettre en avant les ressources qui sont offertes en milieu de travail en indiquant celles qui sont offertes à tous, et celles qui sont spécifiques à la communauté PANDC. Encouragez les employés à demander de l’aide s’ils en ont besoin et à aller au-delà d’une simple conversation. Si vous offrez les services d’un thérapeute, informez les employés. Les thérapeutes peuvent vous aider avec de nombreuses préoccupations : la peur de parler en public, les injustices, les traumatismes raciaux, et plusieurs autres. Si vous partager ouvertement que vous obtenez du soutien – si c’est le cas – les autres se sentiront plus à l’aise de vous parler de leurs problèmes. Pensez au programme de santé mentale en milieu de travail de MindBeacon qui permet aux employés d’accéder à la thérapie cognitivo-comportementale en ligne (TCCi) grâce à son programme MindBeacon guidé par un thérapeute. Ce programme convient parfaitement à ceux qui préfèrent ne pas prendre de rendez-vous – les employés peuvent utiliser une messagerie sécurisée pour communiquer avec leur thérapeute partout et en tout temps, tout en utilisant des programmes personnalisés conçus spécialement pour répondre aux besoins de chacun. 

Pour en savoir plus sur comment aider un employé PANDC à faire face à des problèmes de santé mentale, contactez-nous.