<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 ">
Retour à la page principale

La parole est à vous...

Featured Image
« Je vis avec des personnes qui n’ont pas les mêmes principes que moi, ne serait-ce qu’en matière de distanciation sociale et de protocoles d’hygiène, même après que j’aie exprimé à répétition mes inquiétudes à ce propos. Que dois-je faire? Je deviens paranoïaque au point de faire attention à tout ce que je fais et à ce que je touche dans la maison. Je me sens seule, sans soutien et je leur en veux. »

 

C'est pas facile. Malheureusement, on ne peut pas contrôler le comportement des autres. Mais vous pouvez vous exprimer et vous affirmer de la façon la plus constructive possible.

 

Essayez de leur faire comprendre vos besoins dans la situation. Plutôt que de confronter les autres en exigeant qu’ils changent leur comportement, vous pourriez peut-être les inviter à discuter de la situation autour d’un café pour expliquer comment vous réagissez à la crise et que cela vous rend craintive et très prudent. Demandez-leur ensuite de vous aider en modifiant certains comportements. Faites comprendre qu’il faut s’entraider, qu’il ne s’agit pas de s’accabler de reproches et que vos besoins sont aussi importants que les leurs.

 

Si ça ne fonctionne pas et que vous ne pouvez pas aller vivre ailleurs, essayez autant que possible de vous protéger de leurs mauvais comportements. N’oubliez pas que le virus doit pénétrer dans votre corps pour que vous soyez infecté. Donc, si vous évitez de toucher à votre visage, nettoyez votre espace personnel, faites attention lorsque vous mangez et buvez, et vous lavez régulièrement les mains, vous vous protégez certainement efficacement. Sortez de la maison aussi souvent que possible tout en respectant les règles de distanciation sociale. Faites une promenade pour vous extraire de l’environnement qui vous stresse. De l’air frais et un peu d’exercice vous feront du bien.

 

« J’ai deux enfants à l’école primaire. J’essaie de demeurer optimiste tout en tenant compte du fait qu’ils ne pourront pas aller à l’école et reprendre les activités qu’ils aiment avant un certain temps, et sans promettre que les choses reviendront à la normale d’un jour à l’autre. Tout conseil sur la façon d’élever des enfants pendant une pandémie mondiale et en contexte de confinement serait bienvenu. J’aimerais aussi savoir s’il existe un lien ou une façon d’inscrire les courriels d’amis et de proches pour les inviter à consulter votre site. »

 

Être parent est difficile même lorsque tout va bien – et la pandémie est loin de faciliter les choses. Personne n’est au sommet de sa forme en ce moment. Nous sommes stressés et anxieux; nous avons perdu nos systèmes de soutien habituels et le simple fait d’aller faire l’épicerie peut s’avérer complexe. D’abord, faites preuve d’indulgence.

 

Les enfants sont incroyablement résilients. La pandémie finira par passer, même si ce n’est pas la semaine prochaine. Faites sentir à vos enfants que vous avez confiance que cette situation prendra fin et que la vie reviendra nécessairement à la normale dans un avenir assez rapproché. D’ici là, essayez de profiter du temps que vous passez en famille et tentez de construire des souvenirs communs positifs de cet événement historique. Vos enfants sont témoins de l’histoire. C’est l’occasion pour eux d’écrire un journal, de réaliser des projets artistiques ou de trouver de nouvelles sources d’inspiration.

 

« Étrangement, je ne pensais pas que j’avais besoin de rendre visite à mes proches ni aux personnes qui ont besoin de réconfort. J’ai toujours pensé qu’un simple coup de fil suffisait et que les autres moyens de communication faisaient l’affaire. Mais voilà, je découvre que le fait de ne pas pouvoir aller voir un membre de ma famille ou ma belle-sœur qui doit subir une chirurgie est un élément vraiment insidieux de cette crise. Bref, ne plus pouvoir donner un simple câlin est beaucoup plus difficile et a un impact plus important que je ne l’aurais cru. »

 

Quel commentaire constructif! Cette situation nous a tous fait réaliser l’importance du toucher humain. Nous avons besoin d’être en contact physique avec d’autres personnes pour être heureux. Considérez cela comme positif : à la fin – car il y aura une fin – vous verrez les choses différemment. Vous avez l’occasion de revoir vos valeurs et de comprendre ce qui est vraiment important pour vous. La famille est importante. Les gens sont importants. Les câlins sont importants! Il est aussi important de prendre le temps de dire aux gens à quel point on les aime. C’est fondamental!

 

D’ici là, n’oublions pas que les téléphones fonctionnent toujours. Appelez votre belle-sœur et dites-lui à quel point elle compte pour vous. Ne vous arrêtez pas à un simple « prompt rétablissement ». Dites-lui à quel point il a été difficile pour vous de ne pas être là pour elle. Ce sera un appel inoubliable!

 

« Je pense avoir un trouble anxieux et ce n’est pas en raison de la COVID-19. »

 

Des millions – littéralement – de Canadiens souffrent de troubles de l’humeur et d’anxiété. C’est extrêmement commun. Il ne serait pas surprenant que la COVID-19 ait aggravé votre anxiété ou vous ait fait prendre conscience de votre problème. C’est une réaction normale dans des moments comme celui-ci. Mais il y a de l’aide!

 

Vous pouvez consulter le site mindbeacon.com pour déterminer si la thérapie cognitivo-comportementale pourrait vous convenir ou recourir à d’autres ressources en ligne fiables comme le CAMH. Peu importe ce qui vous convient le mieux, l’important est de passer à l’action. Vous n’avez pas à vivre avec l’anxiété. Parlez à un ami ou à un proche en qui vous avez confiance. Utilisez les ressources. Faites un premier pas. Ça en vaut la peine.

Qu'est-ce qui vous préoccupe? Cliquez sur "Commentaires" à partir de la page d'accueil et envoyez-nous vos questions et vos commentaires. Nous sommes impatients de vous lire!

 

Retour à la page principale

Abonnez-vous à Vivre avec résilience
par MindBeacon

Recevez les dernières nouvelles sur tout ce qui touche la santé mentale, par courriel chaque mois!