<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 https://www.facebook.com/tr?id=741292666218767&amp;ev=PageView&amp;noscript=1 ">
Retour à la page principale

Pleins feux sur la santé mentale des hommes

Featured Image

Il est plus important que jamais de soutenir les hommes en détresse.

Sois fort. Fais-toi une carapace. Agis comme un homme. Ces paroles, chaque fois qu’elles sont prononcées, renforcent le stéréotype selon lequel les « vrais » hommes ne montrent pas leurs émotions.

D’après plusieurs études, les hommes demandent de l’aide beaucoup moins souvent que les femmes, même si chez eux le taux de certaines maladies mentales est identique ou supérieur. Il n’est donc pas rare que les problèmes de santé mentale des hommes passent inaperçus. L’événement Movembre est le moment idéal de sensibiliser la population à cet enjeu important.

De nombreux hommes souffrent en silence, et les conséquences peuvent être dévastatrices.
Même s’il y a moins d’hommes que de femmes qui reçoivent un diagnostic officiel de dépression, le taux de suicide chez les hommes est trois fois plus élevé que chez les femmes. En moyenne, à l’échelle mondiale, un homme se suicide toutes les minutes, chaque jour. Cette incohérence entre le faible taux de diagnostic de dépression et le taux élevé de suicide serait attribuable aux préjugés entourant les maladies mentales chez les hommes, ce qui peut décourager ces derniers à chercher de l’aide et à parler de leurs symptômes dépressifs ou de leurs idées suicidaires.

Les études ont démontré que la majorité des hommes éprouvent une honte à demander de l’aide lorsqu’ils ont de tels symptômes et de telles idées, car ils croient pouvoir surmonter leurs problèmes de santé mentale de façon autonome. Les résultats d’un sondage canadien mené en 2018 n’ont fait que renforcer ces préjugés, indiquant que plus du tiers des hommes et femmes sondés étaient d’avis que les hommes dépressifs sont imprévisibles. En outre, plus d’hommes que de femmes ont déclaré ressentir de la gêne à l’idée de demander de l’aide professionnelle pour une dépression.

Des obstacles uniques à l’accès aux soins de santé mentale.
Selon le Toronto Men’s Health Network (TMHN), la santé des hommes est un concept relativement récent au Canada, et le volet mental est encore plus méconnu, faute de sensibilisation et d’attention. Voici quelques faits pouvant expliquer la situation :

  • La communauté scientifique s’intéresse peu aux problèmes de santé des hommes. Pour stimuler la recherche en santé mentale des hommes, il faut accroître le financement et le nombre de spécialistes.
  • La société et les hommes croient toujours que les hommes doivent s’endurcir et passer à autre chose, ce qui empêche ces derniers de chercher de l’aide et d’établir des réseaux de soutien.
  • La faible reconnaissance du rôle des hommes en tant que pères et partenaires peut accentuer l’isolement et le stress.
  • Par manque de soutien social de leurs semblables, les hommes s’ouvrent peu sur leur santé émotionnelle. Ils hésitent à se confier à d’autres hommes de peur d’être perçus comme n’étant pas de « vrais » hommes.
  • Les hommes ont tendance à croire qu’ils doivent être les pourvoyeurs et qu’ils ne peuvent pas prendre le temps de s’occuper de leur santé globale. En fait, les données suggèrent qu’environ 40 % des hommes préféreraient cacher leur problème à leur patron par crainte de répercussions négatives sur leur carrière.

Il faut encourager les hommes à parler de leur santé mentale.
Pour que les hommes bénéficient des soins de santé mentale dont ils ont besoin, il faut en premier lieu faire tomber les préjugés associés au fait de demander de l’aide. Voici quelques façons d’y parvenir collectivement :

  • Informez-vous de l’état de votre partenaire, ami ou collègue s’il ne semble pas dans son assiette. Vous pouvez simplement demander « Tu n’as pas l’air dans ton assiette… est-ce que tout va bien? ».
  • Faites preuve d’empathie et ne portez pas de jugement. Même si vous ne ressentiriez pas les mêmes émotions dans la même situation, dites-lui que vous êtes là pour lui.
  • Encouragez-le à chercher de l’aide et renforcez l’idée qu’il ne s’agit pas d’un signe de faiblesse. La santé mentale est aussi importante que la santé physique, et il existe des traitements efficaces. La psychothérapie en ligne, y compris la thérapie numérique Beacon, permet aux hommes gênés de parler à un thérapeute en personne et recevoir les soins dont ils ont besoin.
  • Soyez patient. Vous devrez peut-être faire plusieurs essais avant qu’il se confie à vous. Donnez-lui l’espace dont il a besoin, mais assurez-vous de maintenir le contact par texto, par téléphone ou même en personne.
  • Validez ses sentiments. Si vous avez déjà éprouvé la même chose, faites-lui-en part. Il n’est pas rare que les gens se croient seuls dans leur situation et incompris par les autres. En lui montrant que ses sentiments sont légitimes, vous lui indiquez que vous êtes ouvert à l’écoute.

En moyenne, à l’échelle mondiale, un homme se suicide toutes les minutes, chaque jour.

 

Retour à la page principale

Abonnez-vous à Vivre avec résilience
par MindBeacon

Recevez les dernières nouvelles sur tout ce qui touche la santé mentale, par courriel chaque mois!